LCPME - UMR 7564


Partenaires

CNRS
Logo Université de Lorraine
Logo Institut Jean Barriol
Logo Institut Carnot


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

LCPME
405, rue de Vandoeuvre
F-54600 Villers-lès-Nancy
Téléphone : +33 0372747400
Télécopie : +33 0383275444

Mentions légales


Accueil du site > Accueil > Actualités > Retour en images sur... la visite de Mme Frédérique VIDAL au LCPME

Retour en images sur... la visite de Mme Frédérique VIDAL au LCPME

le 2 octobre 2020

 En déplacement les 1 & 2 octobre dans le Grand-Est, Mme Frédérique VIDAL, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a souhaité visiter le LCPME dans le cadre du projet Obépine (OBservatoire EPIdémiologique daNs les Eaux usées) financé par le MESRI : un réseau de surveillance épidémiologique du Sars-COV-2 dans les eaux usées.



 L’accueil de Madame la Ministre accompagnée de Messieurs A. COCHET, Préfet de Meurthe & Moselle, J.M. HUART, Recteur, de Mme F. BLAISE, Rectrice Déléguée et de Messieurs A. PETIT, P-DG du CNRS, P. MUTZENHARDT, Président de l’Université de Lorraine, de F. WERNER, Vice-Président ESR Région Grand-Est et de nombreux élus a débuté par une présentation générale du LCPME en amphi.

A. Walcarius
A. Walcarius, Directeur du LCPME A. Walcarius & C. Gantzer,
Directeur-Adjoint du LCPME

Une UMR qui allie des disciplines fortes.....
...pour l’étude de la réactivité aux interfaces,
avec des retombées pour l’environnement et les matériaux
... dans un cadre pluridisciplinaire


 A. Walcarius, Directeur du LCPME passe ensuite la parole à C. Gantzer, Professeur (futur Directeur d’Unité à/c de janvier 2021) qui présente, en lien visio avec autres partenaires fondateurs du Réseau OBEPINE, la génèse de cet observatoire épidémiologique via les eaux usées.

Réseau Obépine


 Initié dès le confinement sur la base d’un consortium pluridisciplinaire (virologues, mathématiciens, épidémiologistes, hydrologues) le projet a rapidement pu bénéficier de l’appui des tutelles (CNRS, Sorbonne Université, Eau de Paris) et d’un financement conséquent du MESRI. Durant ces derniers mois, ils ont pu affiner et diversifier leurs méthodes de concentration et de quantification du génome du SARS-Cov-2 dans les eaux usées bientôt collectées dans 150 stations d’épuration représentatives en France.


F. Vidal, Ministre MESRI

 Après avoir salué l’originalité du projet qui a su fédérer des équipes de disciplines différentes dans un délai très contraint, Mme F. Vidal donne la parole à l’auditoire pour quelques échanges.
A. Petit, P-DG du CNRS

C. Gantzer, Directeur-Adjoint LCPME concluant
sa présentation sur les interrogations
qui demeurent, notamment pour corréler
les premiers résultats en fonction
de la dynamique de l’épidémie



  

 La délégation conduite par la Préfecture est ensuite invitée à visiter les locaux du LCPME sur son site Brabois-Santé où est hébergée l’équipe Microbiologie Environnementale, afin d’y découvrir les installations & équipements et rencontrer notamment les personnels impliqués dans le projet OBEPINE (I. BERTRAND, MC, J. CHALLANT, AI & C. GANTZER, PR)

Concentration du SARS-COV-2 à partir d’eaux usées


Explication sur l’intérêt de la recherche des bactériophages fécaux dans le cadre du traitement d’assainissement ou de la sécurité sanitaire des aliments
 

Détection par biologie moléculaire

Bactériophages isolés des eaux usées

C. Gantzer au micro de France-Bleu

Article en ligne du 02/10 :
A Vandoeuvre-lès-Nancy, un laboratoire traque le coronavirus dans les eaux usées

Pour en savoir plus :
CNRS le Journal "Covid-19 : pister le virus dans les eaux usées

Photos LCPME, CNRS Centre-Est, Est-Républicain

F. Vidal et C. Gantzer discutant du caractère prédictif de la concentration du SARS-COV-2 dans les eaux usées par rapport aux indicateurs
épidémiologiques classiques